Accueil / A la Une / Mali : agression d’Assimi Goïta, la piste jihadiste n’est pas privilégiée

Mali : agression d’Assimi Goïta, la piste jihadiste n’est pas privilégiée

Partagez ceci :

Après la tentative d’assassinat du colonel Assimi Goïta, le président de la transition malienne, une enquête a été ouverte, face à des faits susceptibles de constituer les infractions d’atteinte à la sûreté de l’État et de tentative d’assassinat. L’agresseur, entre les mains des services de sécurité, renseigne RFI, a commencé à parler.

La piste jihadiste n’est pas privilégiée. Il n’y a pas eu de revendication, en tout cas pour le moment, et les premiers éléments des investigations ne conduisent pas sur ce chemin.

Mais l’acte n’est probablement pas isolé et l’auteur de la tentative d’assassinat du président n’a peut-être pas agi seul, confie une autre source proche de l’enquête, qui se veut cependant prudente. « Il nous faut encore la journée de ce jeudi pour avancer vraiment », ajoute cette même source.

Mais deux certitudes sont confirmées par une vidéo de l’attaque qui circule. C’est bien le colonel Assimi Goïta qui était visé. On voit le jeune homme, couteau en main, se diriger vers le président de la transition assis parmi les fidèles dans la mosquée.

Ensuite, sur les images, il n’y a aucun doute, l’agresseur vise le cou du colonel Assimi Goïta dans l’espoir de lui porter un coup fatal.

À Bamako, l’heure est à la compassion. Les digues politiques ont sauté et c’est quasiment à l’unanimité que les partis politiques ont condamné l’attentat avant d’apporter leur soutien dans l’épreuve au président de la transition.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »