Home / A la Une / Mali : la proposition de la Cédéao qui met l’opposition en colère

Mali : la proposition de la Cédéao qui met l’opposition en colère

Partagez ceci :

La proposition qui fâche. La délégation de la Cédéao au Mali a terminé sa mission au Mali. Un passage qui aura été marqué par une proposition de sortie de crise qui ne plait pas à l’opposition qui réclame le départ du président IBK.

Parmi les recommandations dont la mission souhaite voir une mise en œuvre rapide, la formation d’un gouvernement d’union nationale et le règlement du contentieux électoral. 

Les experts de la Cédéao estiment que les problèmes actuels du Mali, « sont liés à des problèmes de gouvernance ». Et pour cela, ils ont trois propositions. Il s’agit notamment de la recomposition rapide et consensuelle de la cour constitutionnelle.

Ils devront se prononcer sur les résultats provisoires des dernières législatives publiés par le ministère de l’Administration territoriale et de remettre très probablement dans leurs droits les 31 députés par la défunte Cour constitutionnelle. Dans leurs plans, pas de nouvelles élections ou d’élections législatives partielles.

La formation d’un gouvernement d’union nationale est la deuxième proposition des experts de la Cédéao. « La mission de l’organisation régionale ne propose pas le départ du Premier ministre, mais un quota de ministères pour chaque parti : 50% pour le pouvoir, 30% pour l’opposition et 20% issus de la société civile. Par ailleurs, la priorité de ce gouvernement serait l’accord de paix d’Alger et les problèmes de gouvernance » relève RFI.

La commission de la Cédéao recommande également une enquête pour déterminer les responsables des tirs contre les manifestants et de la destruction d’édifices publics lors des récentes mobilisations de l’opposition.

Des recommandations que la Cedéao souhaite voir appliquées d’ici le 31 juillet. Toutefois il faudra observer les positions du coté de l’opposition malienne qui n’a pas obtenu la démission du président IBK qu’elle souhaitait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »