Accueil / A la Une / Mali : les chefs religieux et traditionnels exigent une transition de 10 ans

Mali : les chefs religieux et traditionnels exigent une transition de 10 ans

Partagez ceci :

C’est un soutien indéfectible que témoignent les autorités religieuses, traditionnelles et coutumières des 19 régions du Mali à l’égard du colonel Assimi Goita, qui dirige la transition depuis le putsch le 24 mai dernier.

Reçues en audience par ce dernier, ces gardiens des us et coutumes ont exprimé leur souhait de voir la rallonge de la durée de transition de 5 à 10 ans « jusqu’à l’apaisement du climat social, politique et sécuritaire du pays ».

« Nous ne parlons pas d’élections, nous, nous sommes venus dire ici que nous soutenons la transition. Nous demandons et nous exigeons une prolongation de la transition de 5 à 10 ans parce qu’il n’est pas possible qu’on puisse faire des élections en cette période où il y a l’insécurité partout », a déclaré Djibril Diarra chef de la délégation de la région de Koulikoro.

Pour Zantigui Diakité, Chef de la délégation de Bougouni , les Maliens doivent « prendre le temps de balayer d’abord la maison commune avant de songer à des élections ».

A noter que la position des autorités religieuses et traditionnelles contraste largement avec la junte au pouvoir.

Dans la mesure où les militaires à la tête de l’Etat malien, ont promis depuis le coup de force ayant chassé l’ancien président IBK du pouvoir, de transmettre le pouvoir aux civils.

Mais à quatre mois des prochaines élections législative et présidentielle, il est très peu probable que la parole donnée soit respectée.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »