Accueil / Non classé / Mondial 2022 : pourquoi les Allemands se sont couverts la bouche lors de la photo d’avant-match ?
WCup Germany Japan Soccer

Mondial 2022 : pourquoi les Allemands se sont couverts la bouche lors de la photo d’avant-match ?

Partagez ceci :

En ouverture de la rencontre Allemagne-Japon, mercredi 23 novembre à Doha, les joueurs de la Nationalmannschaft se sont couvert la bouche avant la traditionnelle photo d’avant-match. L’information est rapportée par RFI. Un geste pour protester contre la FIFA qui avait menacé de sanctions les sélections qui joueraient au Qatar avec le brassard « One Love ».

Face aux menaces de « sanctions sportives » brandies par la Fédération internationale de football (Fifa), les sept sélections européennes* qui avaient prévu de porter lors du Mondial en cours un brassard « One Love », en signe d’inclusion et de diversité et contre les discriminations, y ont renoncé en début de semaine.

Elles entendaient faire porter ce brassard à leurs capitaines alors que le Qatar, pays-organisateur de la Coupe du monde 2022, est l’objet de critiques vis-à-vis des droits humains et du traitement réservé aux personnes LGBTQ+ et aux travailleurs migrants.

Mais les joueurs de l’équipe d’Allemagne n’entendaient pas rester sans réaction pour leur entrée en compétition contre le Japon mercredi. Manuel Neuer, le capitaine et gardien de la Nationalmannschaft (l’équipe nationale), n’avait pas de brassard « One Love », mais lui et ses coéquipiers ont trouvé un moyen de répondre à la Fifa.

Au moment de prendre la pose pour la photo d’avant-match, les onze Allemands se sont couvert la bouche d’une main. Sous les yeux de Gianni Infantino, le président de la Fifa, présent dans le stade international de Khalifa.

« Les droits humains ne sont pas négociables »

Dans la foulée, sur Twitter et d’autres réseaux sociaux, la Fédération allemande de football a publié un communiqué cinglant : « Avec notre brassard de capitaine, nous voulions montrer les valeurs que nous vivons au sein de l’équipe nationale : Diversité et respect mutuel. Faire du bruit ensemble avec les autres nations. »

« Il ne s’agit pas d’un message politique : les droits humains ne sont pas négociables. Cela devrait être une évidence. Malheureusement, ce n’est toujours pas le cas. C’est pourquoi ce message est si important pour nous. Nous interdire de porter le bandeau, c’est nous interdire de parler. Notre position est claire. »

Dans les tribunes, la ministre de l’Intérieur en charge des Sports, Nancy Faeser, a elle aussi pris position. Assise aux côtés de Gianni Infantino, elle a retiré sa veste, laissant apparaître à son bras le fameux brassard « One Love » que la Fifa ne voulait pas voir sur le terrain.

À vouloir en interdire sa diffusion, la FIFA a mis un peu plus en lumière le brassard « One Love », le message qu’il porte et les critiques qu’il formule.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »