Accueil / A la Une / Niger : le plan de l’opposition pour accéder au pouvoir

Niger : le plan de l’opposition pour accéder au pouvoir

Partagez ceci :

L’opposition nigérienne étudie les différents plans pour accéder au pouvoir. A quelques semaines du second tour de l’élection présidentielle prévu le 21 février, les appels à rallier Mahamane Ousmane se multiplient.

Face à Mohamed Bazoum, le candidat du pouvoir arrivé en tête, l’opposition refléchi sérieusement. Rassemblés au sein de la coalition Cap 20-21, 18 partis d’opposition ont lancé “un appel à la responsabilité civique à toutes les forces politiques du Niger (…) de se joindre à ce combat ultime”.

Le texte a été lu dimanche au Palais des sports de Niamey devant plus de 3.000 personnes.

Mohamed Bazoum, ancien ministre de l’Intérieur et candidat du pouvoir, est arrivé largement en tête du premier tour fin décembre avec 39,33% des suffrages.

Le retard à rattraper

A l’issu du premier tour, l’ex-président Mahamane Ousmane a été crédité de 16,99%. Un retard que ses collègues de l’opposition veulent rattraper à travers la stratégie du regroupement. Des négociations avec les 28 autres candidats malheureux sont évoquées, mais cette tache ne sera pas facile.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »