Umalis Group
Home / Affaires / Ouakam: la nouvelle attraction des touristes à Dakar

Ouakam: la nouvelle attraction des touristes à Dakar

Partagez ceci :

Depuis bientôt 10 ans, la ville de Dakar est associée à un monument géant, le monument de la Renaissance africaine. Un édifice qui a été érigé à Ouakam sur l’une des deux collines de la capitale sénégalaise et qui attire touristes et curieux.

C’est à Ouakam que le monument de la Renaissance africaine a été construit. Ce quartier traditionnel de la banlieue dakaroise, est désormais au centre des attractions, un carrefour touristique en raison du joyau qu’il abrite.

Officiellement inauguré le 3 Avril 2010, lors des cérémonies du cinquantenaire de l’indépendance du Sénégal, le monument de la Renaissance africaine représente un couple et son enfant, dressés vers le ciel. L’ouvrage fait partie des grands projets de l’ex président Abdoulaye Wade (2000-2012) qui entendait par-là, œuvrer pour la promotion de la « dignité du continent ». Si certains on vite fait de critiquer cette initiative au vu des moyens financiers investi, son impact positif a rapidement mis fin à la polémique naissante.

Haut de 52 mètres, le monument de la Renaissance africaine ne passe pas inaperçu et attire pas mal de visiteurs aussi bien des Sénégalais que des étrangers. Entre 5.000 et 10.000 visiteurs sont enregistrés par mois, selon les derniers chiffres publiés par son administrateur, Racine Senghor.

C’est dans cette nouvelle attraction que vit le quartier qui lutte pour garder également son aspect traditionnel. A Ouakam, ls weekends, sont marqués par les cérémonies religieuses et traditionnelles.  Par contre en semaine, le quotidien est beaucoup plus marqué par les deux jours de marché. Le jeudi et vendredi. Une véritable occasion désormais pour les commerçants de faire des affaires au vu de la présence fréquente des touristes.

Abdoulaye Wade garde donc son ombre sur ce quartier traditionnel de ce quartier avec ce monument. Son impact dans le changement positif du quotidien des habitants est indéniable et son apport dans le bilan touristique important. Ouakam reste désormais le quartier convoité, qui abrite la Tour Eiffel sénégalaise, le monument de la Renaissance africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »