Accueil / A la Une / Ouganda : le fils du président Museveni nommé à la tête de l’armée de terre

Ouganda : le fils du président Museveni nommé à la tête de l’armée de terre

Partagez ceci :

C’est un changement de taille au sein de l’armée ougandaise. Avec cette nomination, le général Muhoozi Kainerugaba confirme qu’il prend depuis quelques années une place de plus en plus importante dans l’appareil sécuritaire.

À 47 ans, le général Muhoozi Kainerugaba est maintenant le numéro 3 de l’UPDF (Uganda peuple defense forces, l’armée ougandaise), à la tête de la plus grande des différentes unités qui composent les forces militaires.

Un poste considéré comme un tremplin avant celui de chef des forces de défense, rang le plus haut gradé et équivalent de chef d’état-major.

Le fils aîné du président Yoweri Museveni a rapidement gravi les échelons au sein de l’armée.

À partir de 2008, il est nommé à la tête des très influentes forces spéciales, l’unité qui coordonne notamment la protection du chef de l’État et les opérations militaires les plus sensibles.

En 2017, il devient également le conseiller présidentiel en charge de la sécurité.

Depuis plusieurs années, des rumeurs circulent affirmant que Yoweri Museveni prépare son fils à sa succession.

Pour l’instant, le général Muhoozi Kainerugaba n’a jamais exprimé d’ambition politique. Mais depuis un an, il rencontre de nombreux ambassadeurs et diplomates.

Selon l’analyste et journaliste Andrew Mwenda, ce nouveau poste pourrait être un premier pas vers une nouvelle carrière. En Ouganda, de nombreux commandants de l’armée de terre ont ensuite été nommés au sein du gouvernement.

Avec RFI




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »