Umalis Group
Home / A la Une / Présidentielle Togo 2020 : Past Edoh Komi « notre candidature allait gêner »

Présidentielle Togo 2020 : Past Edoh Komi « notre candidature allait gêner »

Partagez ceci :

Déclaré candidat à la présidentielle de 2020, le dossier du Pasteur Edoh Komi n’a pas été accepté par la CENI mercredi 08 janvier, date de clôture du dépôt des candidatures. Contacté par la rédaction d’Africa Top Success, le candidat du Mouvement Martin Luther King (MMLK) a fait savoir que les dernières conditions exigées par la CENI ont donné l’impression que sa « candidature gênait ou allait gêner ».

Alors qu’il s’est rendu à la CENI pour déposer son dossier, Past Edoh Komi s’est dit surpris de constater que l’instance organisatrice des élections exige que la caution des 20 millions de F CFA soit immédiatement ajoutée au dossier.

Le candidat de  » La voix des sans voix  » dit ne comprendre cette mesure de la CENI qui, selon lui, est en contradiction avec les premières informations communiquées par la CENI qui stipulaient que le paiement se fera après l’étude et la validation du dossier par la Cour constitutionnelle.

🔔🔔🔔LA VOIX DES SANS VOIX🔔🔔🔔

DÉPÔT DES DOSSIERS DE CANDIDATURE À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2020 : LA CENI DANS SES MANŒUVRES DE FAIRE PAYER LA CAUTION AU JOUR DU DÉPÔT HEURTE NOTRE CONSCIENCE

En ce jour du 8 janvier 2020 où prend fin à minuit le dépôt de candidature à l’élection présidentielle , au nom du groupe independant Je me suis présenté le soir vers 16 h au siège de la CENI pour le dépôt de mon dossier.
Après avis favorable de l’équipe de la CENI en charge sur mon dossier surtout avec le parrainage des électeurs à ma candidature dans 10 préfectures, il m’est demandé de fournir mon récépissé du payement de caution qui aurait été annoncé dans un communiqué de la CENI en date du 7 janvier . J’ai exprimé ma surprise puisque dans le communiqué initial de la CENI et dans les conditions à remplir , il n’a été fait mention du payement de caution au jour du dépôt de dossier de candidature dont l’habitude en est une autre pratique.
Faute de récépissé du payement , mon dossier n’a pas été accepté . Qu’arrivera t-il si après le payement de caution , la Cour Constitutionnelle désapprouve le dossier d’un Candidat ?
Pourquoi la CENI a t-elle tardé pour rendre public un communiqué relatif au paiement de la caution qui n’a pas été même notifié aux candidats déclarés ? Alors que la plupart d’entre nous n’attendent que l’acceptation des dossiers par la CENI , leur transmission par cette dernière à la Cour Constitutionnelle qui les valide avant le paiement de toute caution .
Au nom de la voix des sans voix , j’exhorte la CENI à concilier les pratiques habituelles avec les dispositions constitutionnelles en vue de donner la chance à tous les citoyens de jouir librement de leurs droits .
Lomé , le 8 janvier 2020

Pasteur Edoh Komi/ LA VOIX SANS VOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »