Accueil / A la Une / RFI : Claudy Siar va créer son parti politique
claudy-siar

RFI : Claudy Siar va créer son parti politique

Partagez ceci :

D’animateur radio à chef de parti politique, Claudy Siar, le présentateur attitré de l’émission « Couleurs Tropicales » sur RFI, veut œuvrer pour une génération beaucoup plus consciente. Panafricaniste et fervent anti-raciste, ce défenseur des cultures afro-caribéennes projette désormais de créer son propre parti, renseigne Jeune Afrique.

« La terre guadeloupéenne est gorgée d’africanité, d’indianité et d’européanité aussi, mais le socle, c’est l’africanité », insiste-t-il

Le journaliste de 51 ans occupe l’antenne de RFI depuis 26 ans avec Couleurs tropicales, l’émission musicale qu’il anime et produit. 

Son émission est souvent l’occasion pour lui de rappeler et de partager des pans de l’histoire qu’il estime éludés par le paysage médiatique français.

Histoire de l’esclavage, colonisation, néo-colonialisme, émancipation de la jeunesse africaine et de la diaspora… Autant de thèmes qui ont pu irriter certaines oreilles au début de sa carrière.

« Personne ne parlait comme ça sur RFI à ce moment-là. Mais je suis un journaliste d’opinion, revendique celui qui a fini par faire accepter son point de vue. De nombreuses personnes ont compris que c’était une chance d’avoir quelqu’un qui s’adresse en majorité à un auditoire africain avec une parole aussi libre et respectueuse de tous sur une radio aussi forte que RFI », estime celui qui a initié la première marche de commémoration de l’abolition de l’esclavage en 1993.

Pour l’heure, Claudy Siar juge qu’il est urgent de reconnaître la souffrance liée au passé douloureux de la colonisation. Et d’effectuer un travail de mémoire.

Ambitieux, Claudy Siar affiche un soutien sans filtre à Emmanuel Macron et applaudit ses actions menées pour créer des ponts entre la France et l’Afrique, de « la Saison Africa 2020 au discours de Ouagadougou, en passant par la réflexion autour de la restitution des œuvres et le sommet Afrique-France », énumère-t-il.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »