Showbiz: Abou Nidal réclame l’argent à l’académie française

Partagez ceci :

La décision de l’académie Française d’intégrer le mot « boucantier » dans le dictionnaire Larousse continue de faire parler. Ce fait est considéré comme une grande victoire du Coupé décalé, la tendance musicale ivoirienne. Si la plupart des précurseurs se réjouissent de ce fait, une voix différente vient se faire entendre.

Il y a quelques jours, des précurseurs du Coupé décalé, notamment, Serge Defalé, Molare se réjouissait de l’entrée du mot «Boucantier» dans la langue française.  Mais Abou Nidal semble moins enthousiaste que ses collègues. L’ancien boucantier a d’abord confié à la presse ivoirienne sa fierté. Mais au-delà d’une satisfaction normale, l’ancien collaborateur de Douk Saga réclame de l’argent.

“ l’académie Française doit payer la Jet Set ”

 « Au-delà de cette reconnaissance, il faudra que l’Académie française accepte également de verser quelque chose en terme numéraire à la Jet Set. En tant, normal, c’est de cela aussi qu’il s’agit », a-t-il souhaité.

Loin d’une quête de moyen financiers, le chanteur estime qu’une rétribution financière permettra aux membres de la Jet Set de valoriser une initiative longtemps dénigrée et critiquée par l’entourage.

« On a été longtemps mal vus, on disait de nous que nous passons notre temps à faire du m’as-tu-vu des tapages notoires. Le plus important aujourd’hui est que quelque chose que nous avons façonné est reconnu à l’échelle internationale et pour l’éternité », s’est réjoui “ Le Général Kokumbré ”.

Les chances de se faire écouter sont minces mais l’auteur des sonorités : « Déclarer vos biens », «Y a quoi dans jalousie» vient apporter une voix dissonante qui a le mérite de se faire remarquer.