Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Togo / Togo: Affaire de pollution de l’air à Hédzranawé-Tingamé, le MMLK monte au créneau

Togo: Affaire de pollution de l’air à Hédzranawé-Tingamé, le MMLK monte au créneau

Partagez ceci :

Une affaire de pollution de l’air oppose les riverains de Hédzranawoé-Tingamé à un certain Aladji Mohammed. Le nommé Aladji Mohammed est accusé de polluer l’environnement à cause des mauvaises odeurs répandues par son écurie dans le quartier au point où les riverains ne respirent plus un air sain. Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) du Pasteur Edoh Komi s’est saisi du dossier et appelle à l’intervention des autorités, surtout le monsieur en question reste intraitable.

MMLK / LA FRAGILITÉ ET LA FAIBLESSE DES INSTITUTIONS AU TOGO ET LA MONTÉE EN PUISSANCE DES INDIVIDUS HORS LA LOI

Le cas de l’intouchable Mohamed Aladji en est une parfaite mais triste illustration.

La démocratie et l’État de droit sont garantis et incarnés par des institutions fortes et non des individus forts. Ce principe a été rappelé et martelé par l’ex Président Barack Obama lors d’une visite d’État au Ghana.

L’Afrique a besoin des institutions fortes et non des hommes forts. Or, c’est toujours l’inverse au sommet des pays africains où les hommes forts écrasent et piétinent les institutions et finissent par prétendre être au-dessus de la loi. Ces hommes ou femmes, issus souvent de la minorité au pouvoir ou ayant des proches relations avec quelques dignitaires du système,

se comportent hors la loi et n’ont du respect à aucune institution ni à aux autres citoyens.

Le Togo est champion en la matière où certains individus forts de leur accointance avec les autorités, ne sont jamais inquiétés par la loi même si cette dernière est foulée aux pieds. Ils sont superbement protégés et agissent gracieusement dans l’impunité. Le sieur Aladji Mohamed, homme d’affaires et éleveur illustre comme tant d’autres ce tableau des protégés sous l’ombre du régime.

Disposant à Tingamé quartier Hedzranawoe, d’un grand bétail composé des dromadaires, des bovins, des porcins et des volailles, il est selon ses voisins, intraitable, infréquentable et d’une insolence sans égal et toujours prêt à menacer et intimider quiconque entend l’amener à la raison. Ce qui préoccupe les riverains, est l’impossibilité de vivre dans leurs maisons ces derniers temps pour cause des odeurs puantes et nauséabondes que dégagent au quotidien les déchets de son troupeau.

Faire l’élevage de cette envergure au centre de la capitale, est inadmissible et mérite d’être sanctionné. Cela n’a pas ému ce monsieur dont les comportements heurtent tout entendement.
Dans son arrogance, il n’a daigné répondre à l’invitation municipale du Golfe2 qui lui a été remise et toutes les tentatives pour le joindre, ont été vaines. C’est la preuve une fois encore de son manque de respect à l’autorité établie. Ces genres de personnes, ne sont pas des citoyens et par conséquent, ne peuvent pas construire un pays.

Le Mouvement Martin Luther King déplore les comportements inciviques et inhumains de ces réseaux d’individus hors la loi et appelle à la force de nos institutions afin qu’elles jouent parfaitement leurs rôles.

Le MMLK lancent un appel à toutes les populations riveraines de Tingamé à faire encore preuve de patience et à éviter tout acte de vengeance et de justice populaire.

Le MMLK espère une suite favorable à cette situation et rappelle aux citoyens que l’élevage dans les grands centres urbains doit respecter certaines normes édictées par les services appropriés. La stabilité et la paix sociale en dépendent.

Lomé, le 10 novembre 2019
MMLK / LA VOIX DES SANS VOIX

Traduction »