Home / A la Une / Togo : après l’Alternative et Liberté, la HAAC suspend ‘Fraternité’ pour 2 mois

Togo : après l’Alternative et Liberté, la HAAC suspend ‘Fraternité’ pour 2 mois

Partagez ceci :

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a décidé ce lundi 30 mars 2020, de la suspension pour une durée de deux mois, de l’hebdomadaire ‘Fraternité’ de Joël Egah.

En effet, le confrère est accusé par la HAAC d’avoir tenu des propos discourtois, injurieux et diffamatoires à l’endroit de ses membres.

Également, M. Joel Egah a dû se justifier ce matin de son article intitulé  »Suspension des Journaux l’Alternative et Liberté, du zèle… rien d’autre !’‘.

De cette audition, la HAAC ressort que le Directeur de publication de l’hebdomadaire ‘Fraternité’, M. Joël Egah s’est fait accompagner d’un comité de soutien comme groupe de pression, contrairement aux dispositions de l’article 1er de la loi Organique relative à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication.

Selon la note de la HAAC, le journaliste a tenu à l’audience, un comportement de défi, refusant de reconnaître ses erreurs.

Par conséquent, la HAAC a décidé d’une suspension de deux mois de l’hebdomadaire ‘Fraternité à partir du 1er avril.

Notons que la même instance avait suspendu la semaine dernière, les journaux L’Alternative et Liberté suite à une plainte de l’Ambassadeur de la France au Togo, Marc Vizy.

Ceci alors que le pays tient difficilement face à la pandémie du Covid-19 et est censé profiter de tous les canaux de communication pour vaincre cette bataille contre le Coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »