Umalis Group
Home / A la Une / Togo: l’ARMP veut évaluer le système des marchés publics selon la méthodologie MAPS

Togo: l’ARMP veut évaluer le système des marchés publics selon la méthodologie MAPS

Partagez ceci :

L’Autorité de Régulation du Marché Public a lancé officiellement ce mercredi 18 septembre à Lomé, la mission d’évaluation des marchés publics selon la méthodologie MAPS II. Une démarche qui vise à concilier les bonnes pratiques de gouvernance des marchés publics et les standards internationaux en la matière.

Cette nouvelle forme d’évaluation, qui a bénéficié du soutien de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque mondiale, s’articule autour de quatre (04) piliers subdivisés en 14 indicateurs et 55 indicateurs subsidiaires.

Il sera précisément question dans les prochains mois d’évaluer le système des marchés publics à travers 4 piliers à savoir le cadre législative, institutionnel et politique. Le système sera ensuite regardé à la lumière du le cadre institutionnel et de la passation des marché puis de l’intégrité et de la transparence.

 » L’intérêt de cette démarche pour notre système de passation des marchés publics est de le rendre plus fiable et conforme aux procédures des partenaires techniques et financiers, de sorte à favoriser l’utilisation des procédures nationales dans les projets financés par ces derniers « , a expliqué le Directeur Général de l’ARMP, Aftar Touré Morou.

 » Le gouvernement a entrepris d’évaluer à nouveau son système des marchés publics suivant la méthodologie harmonisée d’appréciation de la conformité des systèmes de passation des marchés aux standards internationaux (MAPS II), avec pour finalité d’être un baromètre pour mesurer, entre autres, le degré de transparence et d’efficacité du système des marchés publics au Togo et d’en dégager, une fois encore, ses forces et ses faiblesses en s’appuyant sur une analyse participative rigoureuse et objective, incluant le secteur public, privé et la société civile « , a pour sa part, déclaré le secrétaire général du ministère de l’économie et des finances.

Le lancement de la nouvelle méthodologie MAPS a été couplé de la mise en place d’un comité de pilotage et d’évaluation qui comprend une vingtaine de membre dont les représentants de l’administration publique, du secteur privé, de la société civile.

Ils auront la lourde tâche de procéder à l’évaluation proprement dite, assortie d’un rapport qui mettra en lumière les points forts et les points faible du système.

Contrairement aux précédentes, cette nouvelle méthodologie permet exclusivement à la partie nationale, elle même de s’auto-évaluer et d’analyser le système des marchés publics.

Traduction »