Togo: Les Forces Vives à Fogan Adegnon: « aucun pouvoir n’est éternel »

Partagez ceci :

Alors qu’ils avaient prévu organiser une manifestation le 01 juin, reportée ensuite au 08 juin dernier, les Forces Vives ont finalement annulé ladite manifestation après avoir été contraintes par la Délégation spéciale de suivre un itinéraire autre que celui préalablement défini. Toutefois, les responsables de ce mouvement ont promis se faire entendre par Fogan Adegnon. Chose faite depuis vendredi 7 juin dernier.

« Le président de la Délégation spéciale a accepté la marche de demain. Mais vu les conditions et le non-respect de la parole lors de nos rencontres, nous avons décidé, dans une réunion d’urgence d’hier soir, d’annuler la marche et de sortir une lettre ouverte en forme de protestation », avait confié un responsable de « Espérance pour le Togo ».

Dans une lettre ouverte adressée au président de la délégation spéciale, le contre-amiral Fogan Adegnon, les Forces Vives se sont indignées contre « cette attitude » des autorités compétentes, abusant de leur pouvoir et créant tant de situations de frustrations et de révoltes.

« Pourquoi cette attitude des autorités togolaises, qui abusant de leur pouvoir, créent tant de frustrations et de révoltes alors qu’elles ne cessent de proclamer qu’elles veulent construire la paix ? Quelle paix au mépris des droits fondamentaux des citoyens togolais. L’incessante oppression peut-elle devenir un mode de gouvernement et d’organisation de l’espace public ? Quel Togo veulent réellement bâtir les autorités de notre pays ? Est-ce que c’est en violant les droits de l’homme que le Togo deviendra l’or de l’humanité ? Un développement crédible est-il possible sans le respect des droits humains ? Quel crédit accordé au fameux PND si les citoyens ne sont pas libres de donner leurs avis ? Auriez-vous oublié que les roues de l’histoire tournent et qu’un pouvoir n’est éternel ? Nous serons tous responsables devant l’histoire et surtout devant Dieu auquel nous croyons tous », demandent à M. Adegnon, les Forces vives du Togo.

Lire l’intégralité de la lettre ici !