Home / Affaires / Togo: pourquoi les femmes peinent à déclarer leurs entreprises ?

Togo: pourquoi les femmes peinent à déclarer leurs entreprises ?

Partagez ceci :

La majorité des femmes entrepreneures opère dans l’inégalité au Togo. Et ce, malgré des chiffres d’affaires impressionnants qu’elles réalisent. Lesquels échappent malheureusement à la comptabilité nationale. Nous faisons allusion à ces dernières dont la plupart des entreprises n’ont pas d’existence légale. Ce constat est dressé par Ayélé Ekue-Amegnyran, fonctionnaire au ministère en charge du Commerce.

A en croire cette dernière, 22 entreprises créées sur 100 pour le compte de l’année 2019 appartiennent à des femmes.

« Elles en créent, mais ces entreprises n’ont pas d’existence légale. Il n’y a pas d’enregistrement au niveau fiscal, pas d’enregistrement au RCCM. Il n’y a pas de statistiques qui démontrent les activités qu’elles font et ça saque l’économie Togolaise », a-t-elle précisé, chez notre confrère Icilomé.

La même source précise qu’une enquête similaire réalisée en 2018, indique que 94, 4% des femmes cheffes d’entreprise évoluent dans le secteur informel.

Ayélé Ekue-Amegnyran invite à cet effet ces femmes responsables d’entreprise à « formaliser leur entreprise afin de bénéficier de financement au niveau des banques, mais aussi de pouvoir jouir des avantages qu’offre l’Etat togolais pour la promotion du secteur privé ».

A noter que l’Afrique détient le record de femmes entrepreneures dans le monde.

En Afrique subsaharienne notamment, 27 % des entreprises sont dirigées par des femmes, selon une étude réalisée par le consortium The Global Entrepreneurship Monitor (GEM) parue en février 2015.

Image à la Une: Photo d’illustration

Traduction »