Home / A la Une / Maroc : « SheTrades Morocco », l’initiative qui vient booster les femmes entrepreneurs

Maroc : « SheTrades Morocco », l’initiative qui vient booster les femmes entrepreneurs

Partagez ceci :

Au Maroc, les entrepreneurs peuvent s’accrocher à leur projet sans inquiétude. Après l’annonce des crédits gratuits et de l’accompagnement des banques pour lancer leurs propres entreprises, ceci à partir de 2020, ITFC offre un autre appui aux entrepreneurs féminins.

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) a annoncé, à Djeddah, la mise en place d’une initiative visant à soutenir les femmes entrepreneurs au Maroc.

Ainsi, « SheTrades Morocco », une initiative soutenue par plusieurs institutions, se concentrera sur les PME détenues ou gérées par des femmes dans le secteur des aliments transformés.

Largement détenu par des femmes, le secteur agro-alimentaire incluant la transformation est l’un des secteurs importantes pour l’économie marocaine sauf que, le potentiel d’exportation non exploité est significatif en raison des opportunités limitées, des compétences insuffisantes et du faible accès au marché pour de nombreuses entreprises.

« SheTrades Morocco », sur une période de 24 mois à partir de 2020, vise à inclure trois millions de femmes entrepreneurs au marché d’ici 2021.

L’initiative au-delà des autres attributions devrait «favoriser la mise en place d’un environnement institutionnel commercial plus efficace au Maroc, la création et le développement de structures et de services appropriés pour mieux aider les PME locales appartenant ou gérées par des femmes, avec pour objectif final de créer davantage d’emploi pour les femmes et d’encourager la croissance économique», souligne Arancha González, la Directrice exécutive de l’ITC, d’après infomédiaire.

Pour le directeur de l’institution, Hani Salem Sonbol, « L’initiative créera un environnement d’affaires favorable pour améliorer la capacité d’exportation des entreprises appartenant à des femmes au Maroc, faciliter leur conformité aux exigences du marché et, de ce fait, intégrer ces femmes entrepreneurs aux chaînes de valeur mondiales du secteur agro-alimentaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »