Accueil / Africa top success / Autonomisation de la femme africaine: la FAO ouvre une formation dans l’agroalimentaire

Autonomisation de la femme africaine: la FAO ouvre une formation dans l’agroalimentaire

Partagez ceci :

Entre formation, mentorat et coaching, la FAO et l’IAFN soutiennent les femmes entrepreneures africaines dans le domaine de l’agroalimentaire, afin qu’elles s’adaptent aux changements du marché pour faire progresser leurs entreprises.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en partenariat avec le Réseau agroalimentaire international (IAFN) lancent un programme de mentorat et de formation destiné aux femmes entrepreneures en Afrique subsaharienne.

L’initiative entend aider celles-ci à relever les principaux défis et contraintes auxquels elles sont confrontées dans leurs entreprises. Elle cible en particulier celles qui dirigent et possèdent des petites et moyennes entreprises (PME) opérant dans le secteur agroalimentaire.

Les femmes sélectionnées bénéficieront d’une série de formations sur mesure pour améliorer les compétences techniques sur des thématiques telles que : l’accès aux services financiers, les ressources humaines ou encore le développement commercial et la commercialisation. Chaque participante devra suivre 2 cours obligatoires et choisir au moins 2 cours optionnels, selon ses intérêts, ses besoins et ses priorités. La formation se déroulera à distance via l’Académie d’apprentissage en ligne de la FAO.

En outre, les participantes auront droit à des sessions d’échange de connaissances, de réseautage et d’apprentissage par les pairs, ainsi qu’à une opportunité de mentorat et de coaching individuel. Les rencontres avec les mentors seront programmées virtuellement une fois par mois pour un total de six réunions. Le programme se déroulera sur six mois, soit d’octobre à mars prochains.

Une cérémonie virtuelle de remise de diplômes aura lieu à la fin du programme.

La FAO et son partenaire ambitionnent d’encourager les entrepreneures du continent africain en leur donnant accès aux connaissances et aux outils nécessaires pour développer leurs entreprises et s’adapter au marché en constante évolution.

La date limite de soumission est fixée au lundi 29 août. Plus d’informations à venir.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »