Accueil / Africa top success / La vitesse de connexion internet, un frein à l’économie numérique en Afrique

La vitesse de connexion internet, un frein à l’économie numérique en Afrique

Partagez ceci :

Une étude indique que le continent africain est à la traine et n’atteint même pas la moyenne mondiale de vitesse de connexion sur les mobiles. Cette situation est due aux coupures de l’internet, à un réseau 5G toujours en cours d’expérimentation.

Selon un classement établi par Speedtest Global sur la base des enquêtes effectuées par la société américaine Ookla, l’Afrique du Sud occupe la 46e place au niveau mondial de ce baromètre des vitesses des connexions à internet sur les mobiles. Ce pays est suivi de près par le Togo, la république de Maurice, le Maroc et le Botswana.

Le classement tient compte entre autres des pannes et coupures internet, une triste réalité dans certains pays africains. Près de la moitié des pays du continent pratiquent une censure de l’internet, allant d’une fermeture totale des émetteurs télécoms à la restriction d’accès aux réseaux sociaux ou encore la dégradation des connexions réalisées par mobile.

Le continent africain a ainsi perdu des milliards de dollars au cours des quatre dernières années, estiment les analystes de l’étude publiée par Speedtest Global.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »