Home / Affaires / A défaut de l’Europe, Rahmane Bidima crée son « eldorado » au Cameroun

A défaut de l’Europe, Rahmane Bidima crée son « eldorado » au Cameroun

Partagez ceci :

Rahmane Bidima rêvait de l’Europe mais finalement, c’est dans son pays que ce jeune a créé son propre Eldorado. Au Cameroun, il réussit désormais dans l’agrobusiness.

Après deux tentatives manquées d’immigration en Europe, Rahmane Bidima a décidé de retourner dans son village pour ouvrir sa ferme agricole. Ce jeune agriculteur camerounais cultive raisins, pommes, fraises pastèques et autres.

 » Après mes multiples petits boulots sans succès, je décide de me lancer en aventure pour la conquête de l’Europe par bateau la première année, malheureusement  sans succès, la deuxième année je tente une seconde fois d’aller en Europe par la route, aventure qui s’arrête malheureusement en Libye. Du retour au Cameroun ayant contracté un prêt chez ma maman, je prend l’initiative de retourner dans mon village natal; C’est à ce moment où j’ai commencé à faire des petits boulots dans le grand marché des vivres dans la ville de Foumbot entre autre le poussepousse pour faire des économies; Et par la suite, chargeur de camion où j’ai pu quitter de ce grade à chef chargeurs; Dès lors, je commence le marché de brousse avec les grands commerçants venants de la Guinée et du Gabon. Je m’occupe du chargement des vivres  frais dans le camion et c’est durant mon bout de chemin dans à ce poste que je me rend compte des différentes techniques de production que certains jardiniers utilisaient et qui n’étaient pas encore pratiquées dans la ville de Foumbot «  confie-t-il à la presse locale

Le jeune travaille dès lors sur ses aptitudes et a commencé à cultiver de petites parcelles et mis sur pied de nouvelles techniques de travail tel que le «  vélo agricole ».

Il s’agit d’un  instrument qui  permet de se passer de la houe traditionnelle en travaillant debout.

Il est également à l’origine de la culture expérimentale de la pomme et du raisin dans une zone anglophone.

Aujourd’hui, Rahmane met également en œuvre des projets pour des particuliers qui veulent investir dans le domaine agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »