Umalis Group
Home / A la Une / Agbere Bariétou : une militante du bien-être des agricultrices au Togo

Agbere Bariétou : une militante du bien-être des agricultrices au Togo

Partagez ceci :

Agbere Bariétou fait partie de ces personnes qui se battent pour le mieux être des agricultrices du Togo. Cette productrice agricole basée à Tchamba est à la tête du Réseau National des Femmes Agricultrices du Togo (RENAFAT).

Les femmes jouent un rôle indispensable dans la vie de la société. Et dans l’agriculture, Agberet Bariétou se bat pour leur donner une place honorable. Le RENAFAT qu’elle dirige est crée le 23 Octobre 2012 et regroupe 86 unions de productrices sur toute l’étendue du territoire national.

« Nous défendons principalement les intérêts des femmes agricultrices. Nos actions actuellement par rapport à notre plan d’action, se situent à trois niveaux : appuyer les agricultrices quelques soit la filière à s’organiser en coopératives, assurer la participation des femmes aux projets actuels en cours et sensibiliser nos membres sur des thématiques relatifs à la vie socio-économiques des ruraux tels que l’hygiène sanitaire, l’espacement des naissances, l’importance de l’école pour les jeunes filles, etc… » a-t-elle confiée sur le site de la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles.

Pour elle, la question de la jeune fille rurale est cruciale de nos jours. Elles fréquentent peu ou pas, ou encore quittent très tôt les classes abandonnées à elles mêmes.

« Ce sont elles la relève de demain, alors on a tout intérêt à ce qu’elles soient en mesure de jouer ce rôle. Nous sensibilisons les femmes et les jeunes filles surtout dans les villages sur le bien-fondé d’aller à l’école. Pour celles qui ont abandonné les classes, nous les dirigeons vers la transformation des produits agricoles qui leur  procurera un revenu conséquent. Nous recherchons des partenaires pour soutenir ce projet de formation et d’équipement de ces jeunes filles et à cet effet, nous prévoyons dans le court terme de créer des activités génératrices de revenu (AGR) à leur profit » a-t-elle poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »