Bebi Philip : « je suis l’Ernesto Djedje de la nouvelle génération »

Partagez ceci :

Bebi Philip lance le pavé dans la mare. L’artiste ivoirien a fait une nouvelle sortie qui rappelle le souvenir d’Ernesto Djédjé, une icone de la musique ivoirienne dans laquelle il se retrouve.

Ce samedi, le patron de BBP Records a lancé sa nouvelle vidéo intitulée Azibo. Une chanson qui va plaire à plusieurs générations. C’est en effet un remix sur fond de dance hall du titre à succès Ziboté, en hommage posthume à feu Ernesto DJEDJE, icône intemporelle de la musique ivoirienne.

« ça fait des années que je fais danser l’Afrique entière. Je suis le Ernesto Djédjé de la nouvelle génération » a clamé le chanteur. Loin de se comparer à l’icone décédée le 9 juin 1983, Bebi Philip invite plutot la nouvelle génération à aller à la découverte des anciens qui ont fait la fierté de leur pays.

« Nos pères ont dansé sur Ernerto Ziboté, ziglibithy. Nos mères ont dansé sur Adjisa » rappelle le chanteur dans cette nouvelle sortie.

Ernesto Djédjé, surnommé le « Gnoantré national », « l’Épervier » ou encore « le Roi du ziglibithy », a marqué son temps. Chanteur, poète-fabuliste, danseur, arrangeur et un guitariste, cet ivoirien a fait parler de lui avec plusieurs chansons notamment le mondialement connu Ziboté sorti en 1977.

Véritable icône en Côte d’Ivoire, il était aussi renommé pour ses performances scéniques notamment ses déhanchés très particuliers. Le créateur du Ziglibithy est mort à 36 ans, en pleine gloire le 9 juin 1983.