Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Bénin / Bénin: propreté urbaine, la nouvelle approche des autorités

Bénin: propreté urbaine, la nouvelle approche des autorités

Partagez ceci :

La collecte des déchets, le balayage et le désensablement des voies et l’évacuation des eaux usées font parties des aspects qui permettent de garantir une localité propre. Le Bénin conscient de cette importance et dans le but de résoudre des dysfonctionnements constatés, propose une nouvelle approche.

Le gouvernement béninois a opté pour la réorganisation complète des activités de salubrité publique dans plusieurs grandes villes notamment dans les communes d’Abomey-Calavi, Cotonou, Ouidah, Porto-Novo et Sèmè-Podji.

Il a donc été décidé la contractualisation pour la conception, le suivi et le contrôle d’un dispositif opérationnel pour la propreté urbaine des communes d’Abomey-Calavi, Cotonou, Ouidah, Porto-Novo et Sèmè-Podji. Selon le compte rendu du récent Conseil des ministres, cette décision est motivée par l’organisation peu efficace du système de salubrité qui n’a que trop duré dans ces cinq (05) communes.

Car pour le gouvernement béninois, l’assainissement du cadre de vie dans ces communes passe par une réorganisation complète de plusieurs secteurs des villes de Cotonou et de Porto-Novo, et les principales rues d’Abomey-Calavi, Sèmè-Podji et Ouidah en des activités de salubrité publique. Il s’agit surtout de garantir une meilleure définition des secteurs d’intervention, pour plus d’efficacité. L’idée c’est surtout de d’inclure une plus grande proximité avec la population.

« Cette sectorisation comporte l’avantage d’être une source d’emplois grâce à la mise en place d’une stratégie d’intervention à haute intensité de main d’œuvre », estime le Conseil des ministres. Dans cette nouvelle approche, le balayage manuel des voiries revêtues et les désherbages des espaces publics seront confiés à des entreprises locales, des coopératives et groupements d’intérêt économique.

Des cabinets ont été approchées, afin de réaliser une nouvelle cartographie des lieux et le découpage en secteurs d’intervention. Les autorités espèrent désormais avec cette nouvelle approche tendre bientôt vers des villes plus propres et plus belles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »