Accueil / A la Une / Bénin : une étudiante accuse 3 enseignants chercheurs de harcèlement sexuel

Bénin : une étudiante accuse 3 enseignants chercheurs de harcèlement sexuel

Partagez ceci :

Énième affaire de harcèlement sexuel portée devant les tribunaux en 2021 au Bénin, il s’agit d’une étudiante de l’Université d’Abomey Calavi qui accuse trois enseignants chercheurs de ladite université d’avoir exercé sur elle, des pressions morales pour aboutir à des relations sexuelles sans consentement.

Selon le journal Le Potentiel, trois enseignants membres du Décanat de la Faculté des sciences techniques (FAST) ont été présentés au procureur de la République le jeudi 23 septembre 2021.

Pour cause, ces derniers sont accusés par une étudiante de la faculté qui a effectué un stage dans les locaux du FAST de l’Université d’Abomey Calavi de harcèlement sexuel.

Selon l’étudiante, ces derniers auraient eu des rapports sexuels avec elle dans leurs bureaux au sein de l’administration, sans son consentement.

Ces personnes impliquées dans cette affaire ont été présentées au procureur de la République près le tribunal de première instance de 2ème classe de Calavi le jeudi 23 septembre.

L’un des accusés, le doyen de la faculté, Hounnankpon Yedomonhan a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la plaignante mais avec son consentement et dans un hôtel de la place alors que les deux autres ont nié en bloc les faits.

Le procureur continue par instruire le dossier afin d’avoir les éléments de preuves suffisants pour aller au procès.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »