Accueil / A la Une / Biosécurité : cette nouvelle avancée au Bénin

Biosécurité : cette nouvelle avancée au Bénin

Partagez ceci :

Une loi sur la biodiversité en République du Bénin était en étude ce lundi 4 janvier au parlement. Elle a été adoptée après examen en plénière au palais des gouverneurs à Porto-Novo.

C’est un nouveau pas que fait le Bénin dans son envie d’adhérer au Protocole de Cartagena. La validation de cette loi était une étape incontournable.

Composé de quatre-vingt-dix-huit (98) articles répartis sur huit (08) chapitres, le texte adopté par la représentation nationale vise à combler le vide juridique existant en la matière pour garantir un niveau adéquat de protection dans le domaine du transfert, de la manipulation et de l’utilisation des organismes génétiquement modifiés issus de la biotechnologie moderne, qui peuvent avoir des effets néfastes sur l’environnement, la santé humaine, la conservation et l’utilisation durable de diversité biologique.

Le 20 mars 2019, le Conseil des ministres avait adopté le projet de décret portant transmission à l’assemblée nationale du Projet de loi sur la biodiversité en République du Bénin. En Mai de la même année, le gouvernement béninois a transmis à l’Assemblée nationale pour adoption, ce projet de loi sur la biosécurité en république du Bénin.

Le dernier rapport sur l’état de la biodiversité au Bénin a fait état de l’existence des écosystèmes tels que les forêts denses sèches, semi-décidues, les forêts galeries, marécageuses, les forêts claires, les savanes (arbustives, arborées, boisées), les savanes marécageuses, les mangroves et les prairies. Cette loi vient réglementer le secteur.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »