Accueil / A la Une / Projet de loi principes de la République: Une laïcité « instrumentalisée »

Projet de loi principes de la République: Une laïcité « instrumentalisée »

Partagez ceci :

C’est en février que débutera l’examen, par l’Assemblée nationale, du « Projet de loi confortant le respect des principes de la République ». La Fédération protestante de France (FPF) alerte déjà sur la dangerosité de ce texte pour les libertés en France.

Auditionnés par une commission spéciale de l’Assemblée nationale le 4 janvier, le pasteur François Clavairoly, président de la FPF et Jean-Daniel Roque, membre du bureau et conseiller juridique de la FPF ont relevé quatre points de vigilance que comporte le texte jugé «dangereux pour les libertés». 

En effet, les représentants protestants contestent la mise en question de la capacité de plaidoyer et d’actions des associations 1901 et la «mise en question possible de la liberté de conscience et de culte». Il dénoncent en outre le «contrôle renforcé de la liberté de l’exercice du culte». Enfin ils redoutent la «fragilisation» des petites associations cultuelles «par de nouvelles dispositions sans équivalent pour les associations 1901». 

François Clavairoly a relevé que «la compréhension de la laïcité a changé, et d’un principe qu’elle était, elle est devenue une sorte de valeur (…) et se trouve instrumentalisée». « Non, les évangéliques ne sont pas une menace pour la République ! Il ne faut pas exagérer ! Ça suffit ce discours de soupçon à l’égard du christianisme dans sa version évangélique», a-t-il ajouté.

Son intervention a été largement saluée sur Twitter par des responsables évangéliques, et notamment les représentants du Conseil national des évangéliques de France (CNEF).




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »