Cameroun: tout a un prix, même casser une cuillère !

Partagez ceci :

« Minga et la cuillère cassée », la création des Camerounais professeurs Charles Binam Bikoi et feu Emmanuel Soundjock et du producteur Claye Edou, ne cesse de rafler les prix. Au festival de Kingstone, qui s’est déroulé du 05 au 07 avril dernier, dans la capitale jamaïcaine, le film d’animation a remporté le prix du « Meilleur long-métrage international ».

« Minga et la cuillère cassée », a émergé parmi les 1800 films originaires de 105 pays retenus pour cette édition. Pour le jury, le film d’animation séduit par son « originalité ».

« Des fois, je me dis que les photos ont été inventées pour qu’on puisse avoir la preuve que certains évènements vécus n’étaient pas des rêves. J’en suis encore tout retourné. Je rends grâce à Dieu pour cette opportunité qui m’a été donnée de venir présenter ce film qui est un hommage à la culture camerounaise et qui, comme l’a souligné l’un des membres du jury, répond au besoin croissant de diversité et d’originalité dans les contenus ludiques. Je ne dirai jamais assez bravo à l’équipe de production et merci à tous ceux qui ont soutenu ce projet. Voir la créativité camerounaise ainsi récompensée dans ce pays dont les symboles culturels se sont forgé une solide réputation dans le monde entier restera une expérience inoubliable et une motivation supplémentaire à œuvrer pour le développement d’une véritable industrie dans le secteur de l’animation », a partagé le producteur avec plein d’émotion sur sa page facebook.

Le film, faut-t-il le rappeler, raconte l’histoire de Minga, jeune orpheline vivant chez sa marâtre. Comme il se doit pour débuter toute bonne histoire, cette dernière lui mène la vie dure et n’hésite pas à la mettre hors de chez elle pour une cuillère cassée durant la vaisselle.

Un film d’animation qui promet selon les producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *