Home / Pays / Afrique Centrale / Épargne et crédit, la solution qui facilite la ‘Dot’ au Rwanda

Épargne et crédit, la solution qui facilite la ‘Dot’ au Rwanda

Partagez ceci :

Véritable casse-tête pour les jeunes africains désirant se mettre en couple, les rwandais auraient trouvé la solution pour le payement de la dot. Une communauté au pays de Paul Kagame a mis sur pied un programme d’épargne et de crédit pour aider ses membres à payer la dot rapporte la BBC.


Dans l’ Association Twiyubake située dans la province orientale du Rwanda , un membre qui est prêt à se jeter dans le cocon d’une vie de couple informe ses collèges et autres membres. La communauté est disposée à emprunté de l’argent à ce dernier et chaque membre est tenu de contribuer. Une disposition qui permet à ses membres à payer la dot afin de préserver leur culture.

« Comme vous le savez, payer la dot pour la mariée est onéreux pour beaucoup de gens au Rwanda, donc notre contribution est l’épine dorsale de nos différents projets. Quand un membre a besoin d’argent pour payer la dot, nous lui donnons le montant dont il a besoin et il le rembourse ensuite par versements échelonnés en fonction de ses moyens financiers, c’est en fait l’un des objectifs de notre club », a argumenté, d’après notre source, Emmanuel Nzeyimana, le Président de l’association Twiyubake.


« Lorsqu’un membre planifie un mariage, il en informe ses collègues, ils se rencontrent et collectent des fonds, quels que soient vos moyens, à partir de 2 dollars (environ 1.000 francs CFA), lorsque quelqu’un est membre de plus d’une association, il obtient plus de soutien car c’est une obligation pour chaque membre de participer à son mariage », raconte Ancilla Mukarusine, un membre de l’Association Twiyubake.


Il faut souligner que dans beaucoup de pays africains, la dot à garder ce caractère culturel, même si le coût est devenu exorbitant chez certaines familles. La dot représente le mariage reconnu par les parents.

Dans certains pays, elle constitue la première étape du processus de mariage.
Après la dot ou mariage traditionnel, le mariage devant la loi ou les autorités encore appelé mariage civil et enfin vient la consécration devant les hommes de Dieu ou mariage religieux. Sans l’attestation d’une dot les deux autres étapes ne passent pas.

PS: image à la ‘Une’ à titre d’illustration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »