Home / Non classé / ‘Casse de la BECEAO’ : Laurent Gbagbo sera-t-il condamné ?

‘Casse de la BECEAO’ : Laurent Gbagbo sera-t-il condamné ?

Partagez ceci :

Acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) le 31 mars 2021, l’ex-président ivoirien n’est pas encore sorti de l’affaire. Dans son pays, la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo doit faire face à une condamnation à 20 ans et à 380 milliards FCFA d’amende par la justice dans le cadre d’une affaire de braquage de la BECEAO.


C’est une affaire à laquelle s’intéressent bon nombre d’acteurs politiques ivoiriens qui n’hésitent pas à laisser leur avis. Désirée Douati, présidente de l’AFFDO-CI (Association des femmes des détenus d’opinion de Côte d’Ivoire) vient également de dire sa part de vérité.

Interrogée par la plateforme Opera News, cette dame trouve que cette condamnation de Laurent Gbagbo est politique.

« Juger Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire pour les casses de la BECEAO ce serait jugé tous les fonctionnaires ivoiriens, parce que dans la période où l’on accuse Laurent Gbagbo d’avoir utilisé les fonds de l’Etat il les a utilisé pour payer le contribuable ivoirien. Est-ce qu’aujourd’hui le gouvernement ivoirien est prêt à se mettre à dos tous les fonctionnaires, je leur pose la question et leur réponse sera pour moi une réponse de sagesse et d’apaisement », a déclaré Désirée Douati.

« Nous sommes en politique et ça reste une condamnation politique et une condamnation politique se règle par la politique. Il y a des cadres du PDCI, du FPI, de EDS qui sont aussi condamnés mais qui ont été élus députés », a-t-elle fait remarquer. Selon elle, l’ancien président ivoirien devrait être amnistié.

« C’est naturel que le Chef de l’Etat amnistie Laurent Gbagbo. Nous sommes à un stade où le Chef de l’Etat doit prendre une amnistie pour les dossiers liés à la politique », a ajouté Désirée Douati.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »