Home / A la Une / Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo, le maillon marquant de la réconciliation selon la FPI

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo, le maillon marquant de la réconciliation selon la FPI

Partagez ceci :

« La priorité des priorités, c’est le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Même quand nous étions en prison, les camarades qui continuaient de lutter ont toujours dit, le maillon manquant pour la réconciliation nationale, c’est Laurent Gbagbo ».  Tels sont les propos de Assoa Adou, secrétaire général du Front Populaire Ivoirien (FPI) lors de son discours de fin de séminaire dimanche au domicile des Gbagbo.

Il a indiqué que le parti doit résister aux appels de ceux qui ne veulent pas le retour de Gbagbo au pays.

« Tous les autres partis politiques qui nous font la cour ne veulent pas voir Laurent Gbagbo ici en Côte d’Ivoire, donc notre combat, c’est de les amener à l’accepter. Pour que nous allions vers des élections transparentes, justes et que tous les Ivoiriens soient réconciliés, il faut que Laurent Gbagbo soit présent », a-t-il déclaré.

La rencontre qui a duré deux jours, a pour objectif de renforcer les capacités et les acquis des militants dans la connaissance des objectifs et de l’idéologie du FPI.

 L’autre préoccupation des organisateurs, selon beninwebtv, est de sensibiliser les militants par rapport aux défis que doit relever leur parti, surtout en prévision de 2020.

 Pour Assoa Addou, l’implantation et l’extension du parti est « tellement important parce que la Côte d’Ivoire est aujourd’hui un pays peuplé de jeunes. Ceux qui ont 18 à 35 ans sont majoritaires dans le pays. Il faut mettre l’accent sur les jeunes de 18 à 35 ans, ce sont eux qui sont majoritaires, ce sont eux qui vont voter ».

Le bras-droit de Laurent Gbagbo a aussi abordé la question de projet de société. Il a indiqué que ce qui est proposé aux ivoiriens par le parti de Laurent Gbagbo est différent de ce que proposent les adversaires politiques, écrit le site.

 « Ce que nous proposons aux Ivoiriens est différent de ce que le PDCI propose. Ce que nous proposons aux Ivoiriens est différent de ce que le RHDP propose. Il faut alors montrer pourquoi les Ivoiriens doivent suivre le front populaire ivoirien et c’est ça qui est notre tâche et c’est ce que nos fédéraux doivent comprendre », a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »