Umalis Group
Home / A la Une / Alassane Ouattara : « Je n’ai jamais cherché à m’accrocher au pouvoir »
Ouattara 2

Alassane Ouattara : « Je n’ai jamais cherché à m’accrocher au pouvoir »

Partagez ceci :

Accusé par l’opposition de violer la Constitution, qui n’autorise que deux quinquennats successifs, le président ivoirien Alassane Ouattara, candidat pour un 3è mandat, estime que « ce sont des bêtises ». Il a fait cette intervention dans un entretien exclusif avec Paris Match.

« Notre Constitution date de 2016, elle a instauré une nouvelle République en Côte d’Ivoire. Les cartes ont donc été rebattues. Je vous le répète, je n’ai jamais cherché à m’accrocher – contrairement à mes prédécesseurs », a indiqué le président sortant.

Qualifiant les candidatures de l’ex-président Laurent Gbagbo et de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, de ‘provocation’, Alassane Ouattara estime que « la place de Guillaume Soro n’est pas dans la campagne électorale mais en prison ».

« S’il a quitté la Côte d’Ivoire sans y revenir depuis la fin de l’année, c’est parce qu’il sait qu’il devra y être jugé pour une tentative de déstabilisation. Les preuves contre lui sont accablantes. (…) », soutient ADO.

A la question de savoir que le retour de Laurent Gbagbo, en Côte d’Ivoire est-il envisageable, le président sortant affirme que ce dernier « a commis des erreurs mais c’est un frère, et un ancien président ».

« La Côte d’Ivoire reste son pays. Il faut attendre le verdict en appel devant la CPI, car pour l’instant il est en liberté sous condition. Ensuite, des dispositions seront prises quant à son retour, sachant qu’il est condamné à vingt ans de réclusion pour crimes économiques », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »