Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Chômage au Bénin : quand le DG de l’ANPE soulève une grosse polémique

Chômage au Bénin : quand le DG de l’ANPE soulève une grosse polémique

Partagez ceci :

Au Bénin, le taux de chômage tourne autour de 38%, selon les données de l’institut AfroBarometer. Tandis que les autorités, elles, ont récemment évoqué un taux de 2,3% qui a suscité une avalanche de réactions notamment sur les réseaux sociaux, le Directeur général de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE), vient enfoncer le clou.

Voulant faire une démarcation entre les concepts de chômage et le sous-emploi, ce dernier a fait une illustration qui continue de susciter des commentaires acerbes sur la toile ces dernières 24 heures.

« Vous avez un Master, mais vous exercez une activité dans une cabine téléphonique, vous considérez vous-mêmes que vous êtes au chômage, mais vous n’êtes plus chômeur« , a martelé Urbain Amègbédji, dans l’émission 5/7 Matin sur la télévision nationale. 

S’appuyant sur cet exemple banal, ce dernier estime que « les personnes qui sont les situations comme celles de son exemple ne se comptent plus dans les chômeurs parce qu’ils exercent une activité économique « quoique ne correspondant pas à leurs compétences ».

Une illustration qui a exaspéré bon nombre d’internautes.

A l’en croire, les personnes figurant dans cette catégorie sont des personnes en situation de sous-emploi et non en situation de chômage.

« Ce qui est considéré dans les statistiques comme chômeur, c’est la personne qui les deux dernières semaines de l’enquête est restée totalement au chômage, n’a pas pu exercer une activité économique mais qui a recherché activement de l’emploi et prendrait tout de suite si on le lui proposait » , a clarifié Urbain Amègbédji.

En contrario, précise-t-il, si vous « êtes restés sans activité économique les deux dernières semaines de l’enquête, mais vous n’avez pas cherché de l’emploi activement, vous n’êtes pas considérés comme un chômeur; où alors vous n’êtes plus chômeur si vous avez cherché  activement de l’emploi, mais si on vous propose une activité économique, vous n’êtes pas prêts à prendre« , nuance-t-il.

L’emploi étant l’un des moyens permettant de lutter contre la pauvreté, la création de la main-d’oeuvre est un défi majeur pour le gouvernement béninois.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »