Accueil / A la Une / Climat: l’UE accorde 300 millions d’euros pour la protection de l’environnement

Climat: l’UE accorde 300 millions d’euros pour la protection de l’environnement

Partagez ceci :

Encore 300 millions d’Euros supplémentaire pour protéger l’environnement. C’est au cours d’une conférence à Bali (Indonésie) que la commission de l’UE a annoncé son intention de mettre 300 millions d’euros supplémentaires sur la table pour financer de nouvelles initiatives destinées à protéger les océans, en particulier contre la pollution des plastiques.

Selon le communiqué final, l’Union européenne s’est engagée sur 23 mesures, « des projets visant à lutter contre la pollution par les plastiques, à accroître la durabilité de l’économie bleue et à améliorer la recherche et la surveillance marine ».

Elle servira dans bien de domaines. Selon l’AFP, 100 millions d’euros permettra à financer des projets de recherche et développement pour lutter contre la pollution par les plastiques, et 82 millions « pour des projets de recherche marine et maritime, telle que l’évaluation des écosystèmes, la cartographie des fonds marins et des systèmes d’aquaculture innovants ».

La Commission projette aussi allouer près de 13 millions d’euros à son programme de satellite Copernicus pour la surveillance maritime à part ses nouveaux engagements.

Soulignons que la somme 550 millions d’euros ont été annoncés un an plus tôt lors de la  conférence « Notre Océan » qui s’était tenue à Malte.

La commission de l’Union Européenne (UE) est beaucoup préoccupée par la lutte contre la pollution plastique. Elle planche déjà aux voies et moyens pouvant lui permettre d’éviter ledit fléau. Pour cela, une législation visant à prohiber les plastiques à usage unique, comme les cotons-tiges ou le matériel de pêche. Selon les chiffres, une dizaine de catégories de produits à usage quotidien qui représentent à eux seuls 70% des déchets échoués à la fois dans les océans et sur les plages.

« Près de 150 millions de tonnes de déchets flottent déjà dans les océans (dont la plupart ne sont pas biodégradables), et, chaque année, on estime que 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans les océans, l’équivalent du déversement d’un camion-poubelle chaque minute », écrit Roselyne Messal, journaliste spécialiste des questions de climat.

Outres le financement de l’UE, de belles initiatives voient le jour pour sensibiliser le public et l’informer.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »