Home / A la Une / Coronavirus : attention, même sans symptôme vous pouvez être porteur du virus

Coronavirus : attention, même sans symptôme vous pouvez être porteur du virus

Partagez ceci :

Le covid-19 est sans doute la « crise sanitaire mondiale majeure de notre époque ». Selon L’OMS, qui recommande « un test pour chaque cas suspect » de coronavirus, il est désormais question d’une pandémie.

Selon plusieurs communications qui sont données sur le virus, il est révélé par plusieurs symptômes. Mais attention, vous pouvez être porteur du virus sans toutefois présenter les symptômes. D’où la nécessite d’observer les règles d’hygiènes imposées par l’institution mondiale de la santé.

« Nous avons un message simple pour tous les pays: testez, testez, testez », a lancé le chef de l’OMS lors d’une conférence de presse à Genève. Il y a désormais « plus de cas et de décès dans le reste du monde qu’en Chine », a ajouté le chef de l’organisation lors d’une conférence de presse.

En effet, Eliaquim Mangala (29 ans) est testé positif au coronavirus et a appris la nouvelle alors qu’il se sentait bien. Il appelle le grand public à la plus grande prudence et au respect des consignes de confinement.

« Moi j’avais zéro symptôme, j’étais comme d’habitude. Donc, quand dimanche matin le doc m’a dit que j’étais positif, j’étais choqué, au départ je pensais que c’était une blague, a commencé par confier l’ancien joueur de City dans une interview à L’Equipe. Mais quand il m’a parlé des mesures de confinement, du délai de quatorze jours, du fait que je devais éloigner mes enfants, j’ai compris que ça n’en était pas une. Je suis confiné chez moi. J’ai de la chance, j’ai une maison où ma famille peut rester isolée. Il y a un étage où je suis et ma famille est là-haut. On évite au maximum de se croiser. Après, dans ma journée, c’est simple : il n’y a pas d’effets sur moi, j’ai zéro symptôme, donc je peux continuer à m’entretenir, à faire de la muscu. Ça peut aller très vite. Et je crois que les gens n’ont pas conscience de ça. Tant que ça n’arrive pas à toi ou à un de tes proches, peut-être que tu prends ça avec légèreté, mais la réalité, elle est là. Et la réalité, c’est que ça n’arrive pas qu’aux autres (…) Les gens doivent prendre conscience que même si tu n’es pas forcément un danger pour toi, tu peux l’être pour les autres. Pour les parents, les grands-parents. Ou même les plus jeunes. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un système immunitaire performant. Potentiellement, tout le monde est un risque. Même si tu n’as pas de symptôme, tu peux être un danger, tu es un danger. J’en suis l’exemple. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »