Accueil / Politique / Côte-d’Ivoire: Alpha Blondy nie avoir traité Laurent Gbagbo de malade mental
Alpha Blondy 80

Côte-d’Ivoire: Alpha Blondy nie avoir traité Laurent Gbagbo de malade mental

Partagez ceci :

Autrefois grand soutien de Laurent Gbagbo, Alpha Blondy avait traité à la surprise générale l’ancien président de malade mental et qu’il ne fallait pas l’accabler dans le cadre de son procès à la CPI. Cette déclaration de la vedette du reggae avait choqué les partisans de Laurent Gbagbo. Aujourd’hui, Alpha Blondy revient sur ses propos et nuance.

« Je demande aux psychiatres de suivre Gbagbo. On ne va pas encore condamner un malade mental », affirmait  Alpha Blondy le 1er avril 2013. Cette déclaration avait irrité les partisans de l’ancien président ivoirien qui se sont offusqués.

Quelques années plus tard, la star du Reggae mondial estime que ses propos ont été mal interprétés. Il se défend d’avoir jamais affirmé que Laurent Gbagbo est un malade mental.

 « J’ai été accusé d’avoir traité le président Laurent Gbagbo de « malade mental ». Jamais je ne pourrai me permettre de traiter le président Laurent Gbagbo de malade mental. Une personne qui m’a invité à sa table, jamais. Non, je peux pas me réjouir de la souffrance du président Laurent Gbagbo. Oui, je n’ai jamais traité le président Laurent Gbagbo de malade mental », assure Alpha Blondy cité par Prime média.

La légende du Reggae clarifie ses propos que certains qualifient de revirement.

« J’ai juste voulu dire que tout ce qu’il a traversé, pourrait le traumatiser. Golf hôtel, prison au Nord, La Haye. il y a de quoi être traumatisé. J’ai été trop bien éduqué pour me moquer d’un homme affligé. On ne tire pas sur un homme à terre« , explique le reggae boy.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »