Home / A la Une / Côte d’Ivoire : démission du vice-président, les raisons

Côte d’Ivoire : démission du vice-président, les raisons

Partagez ceci :

Ouattara perd ses fidèles. Le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, 77 ans, a démissionné de son poste. Une démission qui intervient alors que le pays est en deuil après le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly le 8 juillet dernier.

Décidément, Ouattara ne finit pas d’être lâché par ses proches collaborateurs. En mars dernier, Marcel Amon-Tanoh, ministre des Affaires étrangères et fidèle d’Alassane Ouattara avait lui aussi rendu sa démission.

« Le vice-président Daniel Kablan Duncan a remis au président de la République sa démission […] pour des raisons de convenance personnelle le 27 février […]. Après plusieurs entretiens dont le dernier a eu lieu le 7 juillet, le président Alassane Ouattara a pris acte et procédé le 8 juillet à la signature d’un décret mettant fin aux fonctions de M. Kablan Duncan », affirme un communiqué lu par Patrick Achi.

Les rumeurs de cette démission de M. Kablan Duncan circulaient depuis plusieurs jours, mais ce départ ne reste pas moins une surprise. Jusqu’à récemment, M. Kablan Duncan était considéré comme un proche du président Ouattara, même s’il appartenait au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), formation ancienne alliée d’Alassane Ouattara passée dans l’opposition en 2018.

« Le président de la République voudrait rendre hommage à un grand serviteur de l’État, un homme de pouvoir et d’engagement », selon le texte.

Ce départ  de M. Kablan Duncan  intervient par dans un contexte de deuil  pour le Président Alassane Ouattara qui vient de perdre le 8 Juillet, un de ses plus proches collaborateurs, son Premier Ministre, candidat de son parti à la prochaine présidentielle, M. Gon Coulibally.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »