Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Ghana / Coup d’état déjoué au Ghana: des officiers arrêtés et des armes saisies

Coup d’état déjoué au Ghana: des officiers arrêtés et des armes saisies

Partagez ceci :

Le palais de la présidence de la République ghanéenne, The Flagstaff House a été sauvé de justesse vendredi dernier par les forces de sécurité. Des hommes armés ont tenté de déstabiliser le pays avec l’aide de certains militaires au service de Nana Akufo-Addo, informe le ministère de la Communication.

Les forces de sécurité ghanéennes ont déjoué vendredi dernier un coup d’Etat en arrêtant des personnes armées (trois hommes) dont, un fabricant d’armes local.

D’après la note du ministère, les forces de sécurité étaient sur la piste de ces personnes suspectes depuis 15 mois. « L’un des suspects a contacté un certain nombre de militaires en service et leur a parlé pour les convaincre d’élaborer et d’exécuter un complot visant à obtenir des armes, à prendre le contrôle d’installations clés et à obtenir des fonds en vue de prendre le pouvoir », indique le communiqué.

Le pays de Nana Akufo-Addo serait-il rattrapé par son passé ? Il faut le préciser, le pays avait connu plusieurs coups d’Etat dans le passé. Mais depuis le règne de John Jerry Rawlings en 1992, le Ghana est cité parmi les pays démocratiques. Dès lors, les chefs d’Etats se succèdent de façon démocratique.

Traduction »