Home / A la Une / Covid-19 : ces raisons qui ont poussé Denis Mukwege à démissionner

Covid-19 : ces raisons qui ont poussé Denis Mukwege à démissionner

Partagez ceci :

Denis Mukwege démissionne. Le prix Nobel de la paix 2018 a décidé d’abandonner ses charges dans la lutte contre la covid-19. Il n’est plus membre du comité de riposte de la pandémie en RDC et a ses raisons.

Depuis plusieurs semaines le docteur Mukwege observe dans sa province un afflux de patients atteint du coronavirus à l’hôpital de Bukavu. C’est ce qui l’a poussé à poser sa démission de ses fonctions du Comité de riposte contre la Covid. Il s’agit d’un organe chargé de lutter contre la propagation dans sa province du Sud-Kivu dans lequel il était vice-président.

Dans une lettre publiée sur le site internet de sa Fondation Panzi, Denis Mukwege donne plusieurs explications à cet échec. Tout d’abord, les délais pour avoir les résultats des tests de dépistage sont trop longs. Ensuite il y a, selon le docteur Mukwege, beaucoup ne croient pas que cette maladie existe. Puis le manque de moyens de la RDC. Plus grave encore, il y a une trop grande « porosité des frontières ». Dans sa région proche du Burundi, du Rwanda et de l’Ouganda, les Congolais sont nombreux à rentrer de ces pays et ne se mettent en quarantaine.

 « Nous sommes au début d’une courbe exponentielle épidémiologique et nous ne pouvons plus appliquer une stratégie qui serait uniquement préventive », explique le médecin, fatigué de donner l’alerte sans être écouté.

Un constat d’échec de toutes les stratégies qui le force à prendre ses distances. Il va désormais se consacrer à ses « responsabilités médicales et soigner l’afflux de malades dans son hôpital de Panzi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »