Home / A la Une / « PANZI », quand Djimon Hounsou incarne Denis Mukwege, le prix Nobel de la Paix 2018

« PANZI », quand Djimon Hounsou incarne Denis Mukwege, le prix Nobel de la Paix 2018

Partagez ceci :

L’histoire du Prix Nobel de la Paix 2018, le docteur congolais Denis Mukwege, est adapté au cinéma. Pour cette fois, le rôle du docteur sera incarné par le célèbre acteur américain d’origine béninoise Djimon HOUNSOU.

Ecrit et réalisé par Marie-Hélène ROUX, et produit par Cynthia PINET (1divided Films), le tournage du biopic est prévu pour l’été 2019 en Afrique centrale.

Pour s’imprégner véritablement de son personnage, et pouvoir le retranscrire fidèlement à l’écran, l’acteur a passé quelques jours avec le gynécologue-obstétricien, dans l’hôpital de Bukavu.

Les deux hommes ont fortement apprécié ce laps de temps. Le docteur Denis MUKWEGE, estime qu’un film a le pouvoir d’initier le changement : « Si par son cœur on peut amener les gens à comprendre la souffrance des autres et à agir alors je crois que c’est la plus grande chose qu’on puisse faire. Djimon en a la capacité et je suis ravi que ce soit lui ! », a déclaré le prix Nobel de la paix.

Pour l’acteur, c’est un honneur que de joueur ce film. « C’est un cadeau inimaginable et un immense honneur que d’interpréter le Dr Denis MUKWEGE. J’espère lui donner vie avec justesse. Ce biopic va au-delà d’un film, c’est un instrument d’éducation, d’éveil des consciences de ce problème qui se déroule, ici, au cœur de l’Afrique », a clamé l’acteur.

“PANZI”, raconte l’histoire de ce docteur dévoué pour la cause humaine. Au-delà de l’histoire, le film est un appel de conscience dans une société où les valeurs d’entraide, d’humanisme et de convivialité tendent à disparaître.

Denis MUKWEGE, gynécologue de son état a, grâce à sa structure hospitalière, mis en place à Panzi en RDC depuis 1999, pris en charge plus de 50 000 femmes abusées sexuellement.

Au plan mondial, il est reconnu comme expert dans le domaine de la réparation des dommages physiques causés par les violences sexuelles. On le surnomme d’ailleurs « le réparateur des femmes ».










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »