Accueil / A la Une / Eduardo dos Santos : retour « discret » de l’ex-président angolais à Luanda

Eduardo dos Santos : retour « discret » de l’ex-président angolais à Luanda

Partagez ceci :

Alors que son fils José Filomeno a été condamné à 5 ans de prison pour détournement de fonds publics, et que sa fille Isabel est soupçonnée dans de nombreux dossiers de corruption, l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos a signé mardi 14 septembre son retour à Luanda, la capitale. Et en toute discrétion.

L’ancien président est-il de retour pour négocier pour sa progéniture ?

En tout cas, de l’avis de certains observateurs, ce retour discret qui intervient deux ans après son départ en Espagne, risque de faire du bruit.

A noter que l’ex-homme fort de l’Angola, José Eduardo dos Santos qui a dirigé le pays 38 ans, est protégé par la Constitution.

Son statut d’ancien chef d’État bloque en effet toute poursuite criminelle jusqu’en 2022.

Selon RFI, ce retour a sans aucun doute été validé par l’actuel chef de l’État et ancien ministre de la Défense de dos Santos, Joao Lourenço.

Le même qui, après avoir été élu président et pris la tête du MPLA, le parti au pouvoir, a déclenché des poursuites contre le clan dos Santos.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »