Home / A la Une / Fraude dans le foot africain: le président de la CAF tape du poing sur la table

Fraude dans le foot africain: le président de la CAF tape du poing sur la table

Partagez ceci :

Ente trafic de matchs, arbitres corrompus, résultat peu glorieux à l’international et fraude sur l’âge, le football africain est plutôt mal en point. Une situation à laquelle les responsables comptent remédier.

Ahmad Ahmad, le président de la CAF est revenu le 17 septembre dernier sur cette vague de fraudes sur l’âge, constatée lors des matchs comptant pour l’éliminatoire de la CAN des moins de 17 ans. L’équipe des Écureuils du Bénin en a fait les frais au tournoi U17 de la zone UFOAB comptant pour la CAN Tanzanie U17.

Pour le président de la Confédération, il urge d’appliquer plus de rigueur à tous les niveaux. La fraude sur l’âge serait d’après lui le frein essentiel de la réussite des équipes africaines lors des rencontres internationaux.

« Nous apportons une nouvelle ère marquée par la transparence dans la gestion et l’objectivité dans la réalisation de certaines activités. Cela étonne plus d’un que l’Afrique puisse gagner le titre de champion du monde dans les compétitions de petite catégorie et ne parvienne pas à dépasser le cap des quarts de finale au Mondial des Seniors. Selon l’analyse des techniciens, la fraude sur l’âge fait partie des causes de nos contreperformances car on triche énormément en Afrique », a déploré Ahmad Ahmad, comme le souligne le site de la CAF.

Le président de la CAF a renseigné que cette intransigeance dans le foot continental « entre dans le cadre du processus d’assainissement en cours à la CAF ciblant l’administration centrale mais aussi le corps arbitral ».

Il faut souligner par ailleurs que la ville qui abritera la cérémonie CAF Awards 2018 a été dévoilée. Le choix s’est porté sur Dakar, la capitale Sénégalaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »