Home / France / G7: le collectif « Sortir du franc CFA » en rogne contre Angélique Kidjo

G7: le collectif « Sortir du franc CFA » en rogne contre Angélique Kidjo

Partagez ceci :

Contrairement aux femmes africaines entrepreneures qui se réjouissent des retombées du sommet G7 tenu à Biarrits, le collectif « Sortir du Franc CFA » a dénonce le choix de la star béninoise Angélique Kidjo qui a également représenté l’Afrique aux côtés d’autres dirigeants africains. Pour le collectif, la vedette n’a aucune légitimité pour parler au nom de l’Afrique et son choix a été un plan bien orchestré par le président français Emmanuel Macron, pour asseoir « le paternalisme français ».

En effet, la star a présenté au sommet du G7 2019 un projet concernant le financement des femmes à la Banque africaine de développement, intitulé « Affirmative Finance Action for Women in Africa ».

Selon le collectif « Sortir du Franc CFA », la chanteuse n’est pas la personne la mieux indiquée pour parler au nom des pays africains alors que parmi les personnes ayant assisté au sommet, figuraient des chefs d’Etats africains et aussi le chef de la Banque africaine de développement.

    « Angélique KIDJO n’a aucune légitimité pour parler de diplomatie et de politique internationale au nom des 54 pays africains au G7. Il y a des règles et des protocoles à respecter en matière de politique internationale. Si la France veut tisser un partenariat stratégique avec l’Afrique, elle doit s’adresser aux représentants des États africains. Bien sûr Angélique KIDJO est une grande chanteuse africaine, elle est manifestement très proche du Président français, mais elle n’est ni présidente de la république, ni ministre, ni diplomate, ni haut fonctionnaire… Comment réagirait Paris si un État tiers décidait de discuter avec Mylène FARMER par exemple de questions internationales ou diplomatiques concernant la France au lieu de s’adresser à l’Elysée ou au Quai d’Orsay ? », a martelé le collectif dans un communiqué rapporté par Beninwebtv.

Il faut dire que le collectif ne cible pas personnellement la chanteuse mais s’insurge en réalité contre le fait que « le Président de la République française a invité Angélique KIDJO au G7 à Biarritz pour discuter de la volonté de la France et de l’Allemagne de construire un énième partenariat stratégique avec l’Afrique ».

Pour eux, il s’agit là d’un « mépris » pour le continent. « Monsieur MACRON doit cesser d’être méprisant vis-à-vis des Africains et comprendre que nos pays sont des États-Nations souverains », a indiqué le communiqué du collectif.

Traduction »