Gabon: Bolloré et Canal+ Gabon sommés par l’État de régler près de 20 milliards de Fcfa

Partagez ceci :

L’État gabonais réclame au Président directeur général du groupe Bolloré et président du conseil de surveillance de Vivendi, Vincent Bolloré, près de 20 milliards de Fcfa dans le cadre d’un redressement. Afin de recouvrer ces arriérés d’impôts, l’administration fiscale gabonaise tente de faire saisir les comptes de Canal+ Gabon.

Dans sa parution numéro 787 parue du mercredi 31 octobre 2018, La lettre du continent nous apprend que la Direction Générale des Impôts (DGI) réclamerait des sommes colossale à Canal+. Une somme qui, tenez-vous bien, pourrait donner la vertige: 19,8 milliards FCFA, soit près de 40 années de résultat nets du groupe français dans le pays.

A en croire les informations révélées par la Lettre du Continent, l’administration fiscale gabonaise réclamerait à Canal+ ces arriérés d’impôts dans le cadre d’un redressement fiscal datant de 2016. Un montant qui est considéré comme l’un des plus gros arriérés d’impôts jamais enregistré par la DGI.

Même si la direction générale de Vivendi ne conteste pas certains ajustements, elle conteste par contre vigoureusement ce redressement.