Accueil / Country / West Africa / Ghana / Ghana : tout chef religieux qui ne bénira pas le pays risque la prison

Ghana : tout chef religieux qui ne bénira pas le pays risque la prison

Partagez ceci :

Un communiqué publié par le directeur des affaires publiques de la police du pays, Alexander Kwaku Obeng, met en garde tout leader religieux contre toute prophétie négative, qui aurait tendance à créer la psychose au sein de la population.

« (…) Nous souhaitons donc mettre en garde tous les Ghanéens, en particulier les groupes religieux et les dirigeants, à être mesurés dans leurs déclarations, en particulier dans la manière dont ils communiquent des prophéties, qui peuvent porter atteinte aux droits d’autrui et à l’intérêt public. (…)

Nous voulons avertir qu’en vertu de la loi ghanéenne, c’est un crime pour une personne de publier ou de reproduire une déclaration, une rumeur ou un rapport susceptible de provoquer la peur et l’alarme du public ou de troubler la paix publique, lorsque cette personne n’a aucune preuve pour prouver que la déclaration, la rumeur ou le rapport est vrai.

Il est également criminel pour une personne, au moyen d’un service de communications électroniques, d’envoyer sciemment une communication fausse ou trompeuse et susceptible de nuire à l’efficacité du service de sauvetage ou de mettre en danger la sécurité de toute personne.

Une personne reconnue coupable en vertu de ces lois pourrait être passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans », indique le document.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »