Héritage de Dj Arafat: ni sa fiancée ni sa mère « n’auront rien »

Partagez ceci :

Dj Arafat, l’artiste ivoirien à bien conquis des cœurs. Si ses morceaux restent diversement appréciés, son dévouement pour sa famille est salué à l’unanimité. D’après plusieurs sources, tel que rapporté par Agence Cameroun Presse, l’artiste ivoirien a su capitaliser sa richesse et assurer un lendemain meilleur à sa progéniture. Un exemple que les camerounais invitent leurs artistes à suivre.

En effet, d’après notre source, Dj Arafat, l’un des actionnaires de la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique (SACEM), a laissé un héritage colossal à ses enfants.

Parmi les clauses signées par l’artiste ivoirien décédé le 12 août dernier, il est stipulé que ses comptes resteront bloqués jusqu’au moment où ses enfants, ses seuls ayant-droit, pourront en jouir.

Ainsi, chaque trimestre, c’est uniquement à eux que seront équitablement versés les droits d’auteur – compositeur des œuvres de leur papa et l’argent sera déposé dans leur compte respectif.

Le mariage coutumier n’étant pas reconnu en France, sa fiancée n’hérite de rien, encore moins la mère de l’artiste.

Rares serait d’après notre source, les artistes camerounais qui ont pensé assurer leur vieux jours ou du moins l’avenir de leurs enfants comme le roi du coupé décalé.

Certains compteraient sur les footballeurs, hommes politiques, ou autres dont les noms ont été une fois prononcés, un jour dans une chanson. Le seul hic est que ces derniers ne sont pas une « assurance » à long terme.