Accueil / CORONAVIRUS / L’Afrique du Sud se sent discriminé après la découverte de « Omicron »

L’Afrique du Sud se sent discriminé après la découverte de « Omicron »

Partagez ceci :

Suite à la découverte du récent variant de la Covid-19, Omicron, plusieurs pays européens et africains ont interdit les voyages vers l’Afrique du Sud.

Pour le président sud-africain Cyril Ramaphosa, ces pays africains qui ont décidé de mettre l’Afrique du Sud à l’écart agissent comme d’anciens pays colonisateurs en imposant des interdictions de voyager non scientifiques eu égard à la découverte du variant Omicron.

Ainsi, a-t-il dénoncé les interdictions de voyager imposées à l’Afrique du Sud. Notons que quatre pays africains à savoir l’Égypte, la République de Maurice, le Rwanda et le Malawi ont imposé des interdictions de voyager sur l’Afrique du Sud.

Le président Cyril Ramaphosa pense que l’Afrique du Sud devrait être applaudie pour avoir alerté le monde entier sur l’apparition du variant Omicron.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »