Home / A la Une / Le vaccin contre le Covid-19 est ‘moralement acceptable’, dixit le Vatican

Le vaccin contre le Covid-19 est ‘moralement acceptable’, dixit le Vatican

Partagez ceci :

Depuis le début de la pandémie à coronavirus, les recherches ont été menées pour trouver un remède au virus. Maintenant, chaque pays pourrait pousser les cris de joie. Étant une entité chrétienne sensée de se prononcer sur ce vaccin découvert, le Vatican a donné son avis.

Pour la maison de Pape, ce vaccin est « moralement acceptable», c’est ce qu’a affirmé la Doctrine de la foi de cet Etat dirigé par l’église catholique bien que le vaccin ont été  produits à partir de lignées cellulaires de deux fœtus avortés dans les années 1960.

Il est « moralement acceptable d’utiliser des vaccins anti-Covid-19 qui ont eu recours à des lignées cellulaires de fœtus avortés dans leur processus de recherche et de production ».

Dans le cas de la pandémie actuelle, « tous les vaccins reconnus comme cliniquement sûrs et efficaces peuvent être utilisés en restant conscient que le recours à ces vaccins ne signifie pas une coopération formelle avec l’avortement dont sont issues les cellules à partir desquelles les vaccins ont été produits».

C’est la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui l’affirme dans une note signée par le préfet, le cardinal Luis Ladaria, et le secrétaire, l’archevêque Giacomo Morandi, et explicitement approuvée par le Pape François jeudi 17 décembre, relayé par Vatican News.

Une fois annoncé, chaque pays s’apprête à lancer la campagne de vaccination.

Mais il est clair qu’un doute se plane autour de l’éthique. Il est moralement efficace d’accepter l’administration de ce vaccin tant attendu ? Cette question qui revient chaque vient d’être enlevé par le Vatican. La Doctrine de la foi estime acceptable sur le plan moral ce vaccin.

Ainsi, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi définit comme « un impératif moral » de garantir des vaccins efficaces et éthiquement acceptables accessibles «même aux pays les plus pauvres et de façon non contraignante», car l’inaccessibilité aux vaccins «deviendrait une autre raison de discrimination et d’injustice», rapporte Vatican News.










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »