Home / deux / L’UDLEF aux Européennes 2019: vision, stratégies, attentes… Hinda Djeridi et Alexandre Fekkak en parlent !

L’UDLEF aux Européennes 2019: vision, stratégies, attentes… Hinda Djeridi et Alexandre Fekkak en parlent !

Partagez ceci :

C’est avec grand intérêt que des milliers de téléspectateurs à travers le monde ont décortiqué les propos de Hinda Djeridi et Alexandre Fekkak, représentants de l’UDLEF, un jeune parti engagé dans la course aux élections européennes de 2019. Reçus dans l’émission  »Voix De Faits » sur Almouwatin Bxl Média, une chaîne d’information belge, les deux candidats sur la liste des 70 au total, ont dévoilé les objectifs, attentes et stratégies d’élaboration en vue de ces élections prévues le 26 mai prochain en France. Résumé des temps forts de ces 41 minutes d’entretien, vidéo à l’appui.

Le professeur Alexandre Fekkak, vice président et chargé des affaires européenne et africaine du parti et Hinda Djeridi, chargé des affaires sociales, humanitaires et écologique de l’UDLEF ont été L’invité d’honneur dans l’émission  »Voix De Faits » sur Almouwatin Bxl Média, pour parler de ce nouveau parti aux ambitions multiples.

Douce, ambitieuse et sensible à l’être humain, Hinda Djeridi évoque l’importance de la  »politique » dans la cause humanitaire.

Reconnue pour sa charité envers les personnes démunies, elle a estimé que: « c’est la politique qui fait des lois, et il faut des lois beaucoup plus proches du peuple, des lois qui sont justement faites pour aider ces personnes qui sont en difficultés. »

Regards sur l’UDLEF

Pour Hinda Djeridi, l’union démocratique, la liberté, l’égalité, la fraternité sont des valeurs qui nous touchent.

 »Ceux sont des valeurs humaines avant tout. Voilà pourquoi j’ai choisi ce parti qui est un parti qui regroupe des personnes de plusieurs horizons et des personnes qui ont une histoire à partager et nous sommes tous des membres humanistes. ».

A en croire le professeur Alexandre Fekkak,  »l’objectif de la création de ce parti émane du vide de la diversité qui n’est pas représenté dans l’ensemble des partis… il faudrait qu’on passe à une avancée extrêmement importante, c’est l’Europe politique, c’est l’Europe du fédéralisme, car, elle est en danger. »

Attentes du parti

 »L’Europe, pour qu’elle soit forte, il faut des pays forts avec des citoyens forts; pour avoir des citoyens forts, il faut avoir des citoyens éduqués en allant à une école démocratique », a soutenu pour sa part Hinda.

Et d’ajouter:  »Avant de faire de la politique, on est des citoyens, on est des humains, et ce qui est important, le bien-être de l’autre est primordiale pour moi. »

Et Fekkak de rencherir:  »l’UDLEF a une vision extraordinaire qui est partagée entre les praticiens et les théoriciens ».

Lire l’intégralité de l’entretien dans la vidéo ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »