Madagascar: Marc Ravalomanana perdra-t-il son statut d’opposant?

Partagez ceci :

Marc Ravalomanana, l’ancien président Malgache pourrait ne plus devenir le chef de l’opposition. En effet, un député de la majorité présidentielle a proposé une loi dans laquelle un article stipule que seul un député peut avoir ce statut. La loi proposée est examinée en session parlementaire extraordinaire depuis le 12 août et devrait faire l’objet de vote.

Pour le camp de l’ex président, cette loi vise simplement à évincer Marc Ravalomanana de la politique malgache.

 « Cette loi est faite seulement pour écarter Marc Ravalomanana. C’est une manœuvre dilatoire, c’est tout ! Et nous ne sommes pas d’accord ! », a clamé, comme rapporté par RFI, Olga Ramalason, sénatrice et secrétaire Générale du TIM, le parti de Marc Ravalomanana.

« Premièrement, nous, parlementaires du TIM, nous n’allons pas voter cette loi, prévient Olga Ramalason. C’est anticonstitutionnel ! Dans la Constitution, article 14, il est écrit que l’opposition concerne tous les partis politiques d’opposition du pays. Et non pas seulement l’opposition parlementaire au sein de l’Assemblée nationale. Deuxièmement, le Sénat va saisir la HCC [Haute Cour constitutionnelle] et réclamer que soit appliquée la Loi 2011-013 qui a déjà été votée, promulguée, mais qui à ce jour attend encore un décret d’application», poursuit-elle.

Pour la majorité présidentielle à l’origine de la proposition de loi, il s’agit juste de respecter les différents avis émis par la HCC qui demandait à ce que l’opposition soit parlementaire et non extra-parlementaire.

Cette loi d’après notre source aura toutefois un peu de mal à passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *