Michael Jackson…un « pédophile de carrière » ce soir sur M6

Partagez ceci :

« Leaving Neverland », le documentaire choc réalisé par Dan Reed sur des penchants sexuels de Michael Jackson, continue de susciter la polémique et la colère des fans de la pop-star. Le film raconte l’histoire de deux familles victimes d’un prédateur sexuel: Michael Jackson. Leur récit sera diffusé ce jeudi 21 mars sur M6. Le réalisateur parle de « férocité », se basant sur des témoignages poignants des victimes

« On parle de jeunes hommes qui témoignent du fait qu’ils ont été abusé sexuellement dans leur enfance. Je trouve bizarre que la première réaction soit de les insulter et de les mener en justice« , confie-t-il sur RTL.

Durant plus de trois heures de film, Dan Reed donne la parole aux familles de James Safechuck et Wade Robson, qui affirment avoir été abusées par l’artiste. « Il avait une emprise psychologique sur les familles entières, qu’il avait séduites, en commençant par la maman et l’enfant, estime le réalisateur britannique.

« Je n’ai pas protégé mon fils », dit l’une d’entre elle dans le documentaire. « J’ai trouvé ça inexplicable au début, mais les mères sont comme des fans qui acceptent cette image qu’a représenté Michael Jackson d’homme-bébé Jésus innocent. C’est le contraire de la vérité mais elles l’ont cru », raconte Dan Reed. 

Aucune place laissée à l’ambiguïté

Le réalisateur le confirme, il ne s’agissait pas de « jeux sexuels mais de relations sexuelles ». « Nous avons inclus ces détails très crus et choquants (initiation à la masturbation, attouchements, fellations, tentatives de pénétrations) pour ne laisser aucune place à l’ambiguïté. « Il s’agit d’une relation consensuelle, sans viol violent », explique-t-il. « C’est une histoire d’amour entre eux, c’est répugnant de le dire mais c’est ce qu’il s’est passé, il faut en prendre conscience », assure le journaliste. 

Un « système » Jackson dénoncé

Dans le film, une « organisation » très précise est décrite : exercices de rhabillement très rapide au cas où ils auraient été surpris en plein acte, entraînement des enfants avec des réponses à donner aux policierssi jamais ils étaient interrogés…

« Michael Jackson n’était pas un pédophile accidentel, mais de carrière », affirme Dan Reed. « Il avait un modus operandi qui me fait dire que James et Wade n’étaient pas les seuls victimes », poursuit-il. Selon lui, Michael Jackson aurait agi ainsi avec une douzaine d’enfants.

RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *