Home / A la Une / Nigeria : Les autorités, complices de Boko Haram contre les chrétiens ?

Nigeria : Les autorités, complices de Boko Haram contre les chrétiens ?

Partagez ceci :

Début août, les attaques de la secte islamiste Boko Haram ont fait 33 morts dans villages chrétiens du Nigeria. Les forces e sécurité locales sont accusées de n’avoir rien fait pour la communauté chrétienne de la barbarie de ces fous d’Allah.

Selon un rapport de Christian Solidarity Worldwide, les survivants de l’attaque ont déclaré qu’un camion ressemblant à un véhicule militaire blindé et des motos militaires sont entrés sur la place du village alors que l’attaque était en cours, mais aucune tentative n’a été faite pour arrêter la chaos en cours.

« Les agences de sécurité ne sont pas là pour nous protéger mais pour servir les intérêts de ceux qui nous attaquent », a déclaré un survivant à l’AFP.

Des attaques en plein coubvre-feu

Ces attaques se sont produites malgré un couvre-feu 24 heures sur 24 dans la région après l’escalade de la violence entre les deux parties ces dernières semaines. Des soldats et des policiers avaient été déployés pour appliquer le couvre-feu et empêcher de nouvelles attaques.

Le président Buhari se défend

Le président nigérian Muhammadu Buhari, un musulman du nord, a imputé cette ces attaques à une « combinaison perverse de banditisme à motivation politique, de meurtres par vengeance et de violence mutuelle par des bandes criminelles agissant pour des motifs ethniques et religieux », selon l’AFP.

Depuis le début de l’année, les communautés chrétiennes du Nigeria, du Cameroun et du Soudan du sud sont régulièrement victimes d’attaques islamistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »